La trilogie des grelots : L'EMPEREUR

L’EMPEREUR est la troisième et dernière figure du Tarot à porter des grelots. Ils se situent comme chez LE BATELEUR au niveau des chevilles.

On peu cependant noter que le grelot atteint ici un degré d’abstraction supplémentaire. Nous sommes loin du réalisme des quatre grelots qui garnissent la ceinture de LE MAT. Le grelot est réduit à sa plus simple expression, à savoir un cercle parfait. On retrouve la chainette présente précédemment chez LE BATELEUR, l’ensemble chaînette / grelot se confondant avec les chaussures de L’EMPEREUR. Cette distance que prend la représentation d’avec son modèle est-elle à entendre comme une mise à distance de la fonction de l’objet ? Le grelot est devenu un pompon qui ornemente la tenue royale de L’EMPEREUR.

Le bracelet de cheville peu renvoyer symboliquement à la notion d’asservissement ce qui dans ce contexte-ci m’amène à penser que l’accessoire est un doux rappel, aux empereurs que nous sommes, de notre condition : quelque soit notre pouvoir et notre capacité à construire le monde, la réalisation de nos desseins est liée à plus grand que nous et qu’une posture de maître, sans humilité en contrepoint, est une douce illusion qui ne saurait accroître autre chose que notre ego. Les bracelets-pompons de L’EMPEREUR comme accessoires prévenant nos chevilles d’enfler, merci la mode !

© Philippe Koeune 2020

  • Black Instagram Icon