© Philippe Koeune 2020

Je suis architecte de formation (diplômé de l'ESACF La Cambre). Après deux années de pratique, il m'apparaît comme une évidence que ce métier ne sera pas le mien. Penser, rêver l'espace en tant que support et réceptacle à l'activité humaine – qui m'avait tant plu lors de mes études – entraîne dans le cadre professionnel des implications qui dépassent de loin les seules considérations conceptuelles. Étouffé par ces contraintes je décide de suivre cette appétence nouvelle que j'éprouve à l'égard des lettres et de leurs mise en pages –  j'apprendrai bientôt qu'elles font l'objet de disciplines à part entière, la typographie et le graphisme. Je m'initie donc en autodidacte aux bases du design graphique avant d'intégrer une agence de communication en 2002.
En 2007, après avoir suivi une formation à la Solvay Entrepreneurs School, je co-fonde la marque de prêt-à-porter GIRLS FROM OMSK renommée OMSK en 2012.
L'aventure mode va durer neuf ans. Neuf années riche en expériences, challenges, joies et tristesses qui me plongent dans le monde de la gestion et du commerce, au rythme effréné imposé par ce secteur. Je comprendrai plus tard qu'avoir mis toute mon énergie dans un projet à portée essentiellement commerciale aura été pour beaucoup dans ce sentiment de perte de sens et cet épuisement ressenti en fin de course. Une dimension manquait, je savais bien laquelle, mais j'ignorais comment l'incarner.
Je retourne à mes premiers amours, le graphisme (ValleytheValley.com) et développe parallèlement une pratique artistique (un des projets est visible sur philippekoeune.com et s'avère être un joyeux défouloir à mon expérience dans le prêt-à-porter).

 

C'est en 2016 que je découvre le Tarot de Marseille. Les effets ne se font pas attendre : ces étoiles qui pétillent dans mon champ de vision sont bien celles de la passion. Une passion dévorante qui peu à peu va entièrement restructurer ma vision des choses. Moi qui jusqu'alors papillonnait d'une discipline à l'autre (psychologie des profondeurs, numérologie, alchimie) je me trouvais en face d'un système qui pouvait les contenir tous, une sorte de noyau à partir duquel ma curiosité pouvait rayonner pour explorer l'humain dans son rapport à soi et au monde.
Parallèlement à mes recherches, je me forme pendant deux ans à la lecture du Tarot de Marseille auprès de France Ferson, formation basée sur les enseignements de Alexandro Jodorowsky. 

Lorsqu'en 2017 je me retrouve à tirer les cartes dans des cafés bruxellois, je réalise que cette petite voix qui m'accompagnait depuis une vingtaine d'années a su s'imposer : me voilà, enfin, à investir la dimension humaine de l'existence.

Cette joie ressentie à ces tables, à discuter d'être à être, sous la guidance des Tarots, fût une vraie révélation. Ressentir la sensation d'être là où l'on doit être, d'avoir trouvé sa place est un sentiment unique pour lequel j'éprouve une profonde
gratitude.

Depuis 2018 je reçois en consultations privées et enseigne les bases de ce système à la beauté vertigineuse qu'est le Tarot de Marseille.

  • Black Instagram Icon