LIRE LE TAROT
DE MARSEILLE 

Le Tarot de Marseille jouit d'une histoire aussi longue que nébuleuse. Son origine, l'identité de son(ses) créateur(s) ainsi que sa fonction première restent à ce jour hypothétique. Bien que le "quand", le "par qui" et le "pourquoi" nous échappent nous sommes néanmoins en présence d'un jeu de cartes tangible dont la richesse ne saurait échapper à quiconque se penche, ne serait-ce qu'un temps, sur sa structure. 

À partir du XVIIIe siècle le Tarot sert de support à une approche dite divinatoire. Cette association mancie – Tarots est toujours vive ; lorsqu'il est question de Tarot, Madame Soleil n'est jamais loin. Mais si le Tarot peut se prêter à une lecture des choses à venir il offre bien d'autres possibilités. 

Une lecture du Tarot de Marseille est un moment à part, un pas de côté, une sortie furtive hors de l'espace/temps du quotidien. L'espace circonscrit par le tapis de jeu est le lieu de rencontre du consultant avec lui-même. Un face à face atypique. À la différence d'un cabinet d'analyse "classique" la rencontre se fait par le biais d'un tiers, le jeu de Tarot, qui se pose à la fois comme objet et sujet. 

 

Une lecture est un retournement sur soi. Les cartes qui nous font face sont l'expression sensible d'un état intérieur, comme si était projeté devant nous un fragment de notre psyché. Mais ce dévoilement ne révèle pas une matière finie. En tant que langage symbolique le Tarot met à jour une partition à l'interprétation ouverte et

multiple.

L'enjeu d'un tirage consiste en premier lieu à laisser le consultant s'imprégner des cartes qui à leur tour, telles des contenants, accueillent sa substance. C'est précisément en animant chaque symbole de sa matière que le lecteur se connecte à lui-même, en profondeur.  

Le second temps d'un tirage consiste à (re)lire les images présentes à travers une grille d'analyse propre à la structure même du Tarot de Marseille. Au tour du tarologue donc de poser un regard sur le tirage, regard nourrit à la fois par sa connaissance du jeu et son intuition. 

Le Tarot répond à tout type de questionnements mais pas à toutes questions. Tout est affaire de tournure c'est-à-dire de posture. Une question qui adresserait l'avenir ou l'autre (celui qui n'est pas là) se voit reformulée pour s'orienter vers ce qui est à la fois la source du questionnement et sa réponse : le consultant lui-même.

Une lecture est un travail en commun : de l'interstice des deux protagonistes naît un être qui, le temps de la rencontre, se dresse au pied des cartes et dont la tenue et teneur sont fonction de l'échange. Un être symbolique, à notre image, qui une fois les cartes rassemblées poursuit son existence dans l'imaginaire de ses concepteurs. 

 

Les mots comme les corps nous touchent au-delà du conscient, là où tout à commencé et là où précisément le Tarot aime à se lover.

Lire les Tarots pour se relier à soi.

Lire les Tarots pour découvrir cette part de nous déliée.

 

© Philippe Koeune 2020

  • Black Instagram Icon